Représentations


NOS MISSIONS DE REPRÉSENTATION :

En tant que réseau des structures  associatives et parentales d’accueil du jeune enfant sur les Alpes de Haute-Provence, nous nous devons de les représenter, aussi bien à un niveau politique que technique.

Les représentations politiques

sont essentiellement assurées par les membres du bureau, ou -en cas d’ impossibilité- ils mandatent la coordinatrice de l’association pour les représenter.

C’est dans ce cadre que nous participons aux instances départementales concernant les orientations en direction de la petite enfance. Et notamment les réunions de la CODAJE (Commission Départementale de l’Accueil des Jeunes Enfants) organisées par le Conseil Départemental,  qui réunissent tous les acteurs concernés par l’accueil des jeunes enfants et de leur famille (Décret 2002-798 du 3 mai 2002).

La pluridisciplinarité de cette instance permet de coordonner et d’optimiser l’ensemble des moyens et outils existants pour améliorer la couverture des besoins,  mieux articuler et rendre cohérents et complémentaires  les différents dispositifs.

Nous avons aussi participé activement aux séances de consultation menées dans la cadre de l’élaboration du schéma départemental enfance/famille et avons fait remonté à cette occasion toutes les problématiques et enjeux de notre secteur.

Il nous a semblé important d’adhérer et de travailler avec l’UDAF 04 parce qu’elle représente les intérêts des familles par ses représentations, elle peut mener des observations sur leurs besoins et gère des services directement aux  familles. L’Udaf gère maintenant le dispositif des REAAP.

Depuis 2008 nous sommes adhérents au SNAECSO, et depuis 2013 ,administrateur au syndicat employeur de notre convention collective, qui a pour vocation de regrouper et de représenter les employeurs associatifs des centres sociaux, les associations d’accueil de jeunes enfants et les associations du développement social local.

En 2006 nous avons signé la charte des REAAP (réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents) et participé activement à la mise en place des REAAP sur le département.

Cette charte recouvre quatre grands principes des REAAP :

  • Aider les parents en prenant appui sur leurs savoir-faire et ressources.
  • Respecter les principes de neutralité politique, philosophique et confessionnelle. En vertu de ces principes, il convient de veiller à ce que les actions s’adressent à toutes les familles quelles qu’elles soient. Les actions doivent se dérouler dans une acceptation de la diversité des formes d’exercice de la fonction parentale et éviter toute stigmatisation des personnes présentes.
  • Les parents, acteurs privilégiés des réseaux. Les professionnels interviennent en appui en apportant des compétences particulières (animation de groupes de paroles, appui technique aux parents engagés dans l’animation d’action conseil ou orientation vers les dispositifs existants…).
  • L’inscription du dispositif dans une démarche partenariale tant au niveau de la réflexion que du développement des actions menées dans le cadre des REAAP.

Les représentations à un niveau technique :

Nous essayons de participer dans la mesure du possible à tous les groupes de travail concernant l’accueil des enfants et l’accompagnement des familles au niveau départemental : Par exemple,  nous faisons partie du comité de pilotage et d’animation des REAAP et nous sommes coanimateurs du territoire de proximité du carrefour Durance/Sisteron avec le Centre social la Marelle à Château-Arnoux.

Dans le cadre de la CoDAJE nous sommes partie prenante des groupes de travail sur les microstructures et sur l’amélioration de l’accueil des enfants en situation de handicap dans les structures petite enfance.

La coordinatrice de l’association se rend aux journées transversales de l’ACEPP, qui regroupent l’ensemble des coordinateurs au niveau national pour échanger et faire un point sur l’actualité nationale.